Pulvérisation de pesticides dans le vignoble français

Agriculture,Environnement

Les pesticides dans le vignoble français

23 Juin , 2014  

Avec 783 000 hectares en 2011, la vigne représente 3,7% de la surface agricole française mais elle consomme à elle seule environ 20% des pesticides (en masse) dont une majorité de fongicides (80%).

En effet, la France reste le premier utilisateur de pesticides en Europe avec 62 700 tonnes de substances actives vendues en 2011. Dans le milieu viticole, l’utilité des pesticides a été longtemps valorisée car ces produits servent à protéger la récolte : les fongicides tuent les champignons responsables de maladies tel que le mildiou, les insecticides suppriment les insectes vecteurs de maladies et les herbicides détruisent les mauvaises herbes qui poussent dans le vignoble.

 

AU NIVEAU RÉGLEMENTAIRE

En septembre 2008, soit la même année que le lancement du plan Ecophyto 2018, le nombre de produits phytosanitaires autorisés est passé de 700 à 300 grâce à l’Union Européenne. L’autorité européenne de sécurité des aliments a établi des normes afin de contrôler si les résidus de produits phytosanitaires contenus dans les aliments étaient dangereux pour l’homme.

Pour la culture de la vigne, environ 35 molécules ont disparu depuis 1970. En 2001, on a interdit l’arsénite de soude. Ce dernier a pourtant été toléré pendant des années car il était le seul produit permettant de lutter contre les maladies du bois de la vigne.

Depuis quelques années, les pesticides dans le monde de la vigne sont au cœur des discussions, d’une part à cause de leur présence dans le produit final et d’autre part à cause de leur efficacité « mise en doute » dans la limitation de certaines maladies.
Citons par exemple la Flavescence dorée, une maladie de quarantaine pour laquelle la loi oblige l’utilisation de pesticides pour lutter contre la propagation du vecteur, un insecte, permettant la transmission du pathogène responsable de la maladie.

La présence de pesticides dans le vin n’a jamais autant fait l’objet d’études et d’analyses. Selon les dernières études, les taux de substances actives présentes dans les vins sont en baisses. « Depuis dix ans, les niveaux sont nettement plus bas qu’auparavant » selon Stéphanie Ménager, chef du service chromatographie à l’Institut départemental d’analyse et de conseil qui a réalisé des analyses de vins lors d’une enquête sur « les pesticides dans les grands vins ».

Un témoignage de plus vient appuyer l’idée de la diminution de la présence de substances actives dans le vin. C’est celui de Magali Grinbaum, responsable des analyses de résidus à l’Institut français de la vigne et du vin. Cette tendance pourrait s’expliquer par le fait que de plus en plus de vignerons se tournent vers une agriculture biologique, preuve que les mentalités évoluent.

Cependant le vignoble français reste le premier utilisateur de pesticides dans le secteur agricole.

 

IMPACT SUR LES TRAVAILLEURS

Récemment, les études se sont intéressées à l’impact de ces pesticides sur les professionnels de la vigne. Pour preuve, en mai 2012, l’agence nationale française de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) présentait une étude, menée avec des viticulteurs bordelais pendant 12 ans, qui montre les effets des pesticides sur le cerveau. Les fonctions cognitives se dégradent plus rapidement chez les viticulteurs utilisant plusieurs produits.

Par ailleurs, la parution en 2012 de l’enquête APACHE réalisée par Générations Futures et Marie-Lys Bibeyran, professionnelle agricole, a fait le tour des médias.

Cette étude fut réalisée afin de vérifier l’impact des pesticides qui, sans être directement manipulés, contaminent les professionnels viticoles et les riverains.
Les résultats montrent que :

  •  On retrouve en moyenne 11 fois plus de résidus de pesticides chez les professionnels viticoles que chez les non professionnels habitant loin des vignes (6,6 résidus en moyenne contre 0.6) !
  •  Plus de 45% des molécules retrouvées sont classées cancérigènes possibles en Europe ou aux USA !

Tous les détails de cette enquête sur  « générations-futures.fr ».


Sources :

Share on Facebook92Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Email this to someone
Mots-clés: pesticides utilisés en viticulture

, , , , , , , , ,


les commentaires sont fermés.